• >
  • >
  • >
  • >
Cancellation of the 43rd "Coca-Cola" Suzuka 8 Hours Endurance Race »

Les 8 Heures de Suzuka, 3e manche du Championnat FIM EWC 2019-2020

1985 Suzuka 8 Hours
1985 Suzuka 8 Hours
L’épreuve des 8 Heures de Suzuka est une course d'endurance de motos qui possède une longue histoire au Japon. Depuis sa première édition en 1978, les 8 Heures ont continué à gagner le soutien de nombreux fans et le nom de «Suzuka 8 Hours» est largement connu dans tout le pays, non seulement parmi les fans de motos, mais aussi parmi un large éventail de personnes de toutes générations. Les 8 Heures sont devenues un rendez-vous estival annuel de la ville.

Cette course d’endurance est devenue plus populaire à l'étranger ces dernières années. « Suzuka », troisième manche du Championnat du Monde d'Endurance FIM 2019-2020, qui devait initialement se tenir le 19 juillet 2020 a été reporté au 1er novembre 2020 en raison de la pandémie de coronavirus (COVID-19).
2019 Suzuka 8 Hours
2019 Suzuka 8 Hours

L'automne au Japon et à Suzuka

Du plein été à l'automne. C'est un grand changement qui, finalement, comporte bien des avantages.
L'automne est largement considéré comme la saison la plus agréable pour visiter le Japon, avec ses températures clémentes et son taux d’humidité bien plus acceptable que quelques semaines auparavant. La température moyenne dans le département de Mie où se situe le circuit de Suzuka est de 18,3 ° C en octobre et de 12,7 ° C en novembre. En tant que visiteur, vous n'auriez donc pas besoin de vous préparer à affronter la chaleur et l'humidité spécifiques de l’été japonais.
Les 8 Heures de Suzuka sont souvent comparées à un festival d’été. Cependant, en raison de son climat confortable, l'automne serait la meilleure saison pour profiter de compétitions sportives dans le pays.
1990 Suzuka 8 Hours
1990 Suzuka 8 Hours

Course d'endurance classique au Japon

Au cours de la longue histoire des 8 Heures de Suzuka, de nombreux fans sont venus apprécier les scènes spectaculaires qui s’y déroulent pendant 8 heures sur la piste de 5,8 km, sous un soleil brûlant puis au crépuscule, lorsque les machines se distinguent au gré des trainées lumineuses. Les 8 Heures ont attiré de nombreux spectateurs pour ses duels bouillants, ses rebondissements, ses faits de course spectaculaires qui n’arrivent que dans le cadre d’une endurance. Là où pilotes et motos repoussent leurs limites qu’il s’agisse de résistance physique, de force mentale, de technique ou de fiabilité. Les grands constructeurs japonais ont toujours eu un vif intérêt pour cette compétition. Les attraits de la course d'endurance seront encore présents dans cette course qui se disputera en automne pour la première fois.

Règlements des 8 Heures de Suzuka

Les 8 Heures de Suzuka représentent l’une des courses de motos les plus célèbres du monde, au même titre que les 24 Heures du Mans et le Bol d'Or. Une épreuve traditionnelle qui a été intégrée au Championnat du Monde FIM d'Endurance dès les années 80.
Depuis 2017, la manche japonaise fait également office de finale de ce championnat qui comporte deux catégories : Formula EWC (EWC) et Superstock (SST). Chaque moto est conduite par une équipe de 2 ou 3 pilotes. L'un des grands moments du week-end des 8 Heures de Suzuka est le « Top 10 Trial » prévu dans le règlement particulier des 8 Heures. En plus des séances de qualification habituelles, les pilotes des 10 meilleures motos qualifiées s’élancent un par un pour 3 tours, tour de chauffe et de décélération compris.
Le départ du style « Le Mans » est un autre moment spectaculaire : lorsque le compte à rebours s’achève, le drapeau japonais s’agite et les pilotes accourent vers leur machine pour prendre la meilleure envolée possible. Les stratégies d’arrêts au stand s’avèrent extrêmement importantes en endurance. Pour ce championnat, seuls 4 mécaniciens peuvent travailler sur une moto. Néanmoins, cette limitation ne s’applique plus lorsque la moto rentre dans le garage du stand.
Le nombre de pneumatiques autorisés est également limité. Le règlement sportif du Championnat du Monde FIM d’Endurance 2019-2020 prévoit que la limitation n'est applicable que pour les séances de qualification (auparavant, ces limitions étaient également appliquées pendant la course) : 7 pneus pour la qualification (5 pour l'équipe à 2 pilotes) pour les classes EWC et STT. Il n’y a pas de limitation de pneus pluie, quelle que soit la catégorie.
 

Motos

Pour être éligibles au Championnat du Monde, les machines doivent être commercialisées, accessibles au public dans une version de série. Une moto engagée en EWC peut être modifiée sur de nombreux points : suspensions, moteur, refroidissement, système d'échappement, etc. D'un autre côté, les modifications autorisées sur les SST sont plus limitées afin de rester proches de l’origine.
Tous les moteurs doivent être de type 4-temps et compter au maximum 4 cylindres en EWC et SST. Les cylindrées de l'EWC s’échelonnent de 600 cm3 (4 cylindres) à 1 200 cm3 (2 cylindres), mais la plupart des motos sont de 1 000 cm3 4 cylindres. Le poids minimum d'une moto est de 175kg. La capacité maximale du réservoir de carburant est de 24 litres.
Pour la SST, les cylindrées doivent être supérieures à 750 cm3 (3 ou 4 cylindres) jusqu'à 1200 cm3 (2 cylindres). Le poids minimum d'une moto est de 168 kg. La capacité maximale du réservoir de carburant est de 24 litres.
 

Trophèe Le Mans

Les villes du Mans et de Suzuka ont signé un accord d'amitié et de coopération en 1990. Les 8 Heures de Suzuka et les 24 heures Motos sont également en partenariat depuis 2019 et le trophée Le Mans ira à l'équipe européenne la plus performante et la plus méritante des 8 Heures de Suzuka. Le trophée Suzuka est décerné à la meilleure équipe asiatique des 24 Heures Motos du Mans.

En dehors de la piste

Pendant le week-end des 8 Heures de Suzuka, une grande variété d'attractions se tient chaque année : un événement nommé le « 8 Festa » combine musique et motos, une exposition rassemble des modèles de course historique, des essais de motos pour adultes et enfants sont organisés… En novembre, ces festivités s’apprécieront certainement autant qu’en été, si ce n’est plus !

L’automne reste aussi une période particulièrement intéressante pour les amateurs de gastronomie japonaise, puisque nombre de produits alimentaires arrivent alors à maturité. Dans le département de Mie, le bœuf Matsusaka, et le homard Ise sont réputés.
Suzuka Circuit s’apparente ainsi à une destination passionnante pour tout fan de sports mécaniques, mais aussi, pour les amateurs de découvertes culinaires. Le circuit abrite de nombreux stands de restauration et restaurants qui offrent une riche variété de cuisines du l’archipel. À l'intérieur du circuit, des zones bordées de stands offrent divers aliments et rafraîchissements. En plus, Suzuka Circuit gère un parc d'attractions et un hôtel près de la piste où se tient la compétition. Motopia possède là aussi de nombreux restaurants où l’on déguste une grande variété d'aliments, des nouilles aux plats grillés. Suzuka Circuit Hotel compte aussi une zone de restaurants nommé S-PLAZA.

Vous voyez : pour les yeux et pour vos papilles, vous ne devez pas manquer les 8 Heures de Suzuka en automne !